Matières d'origine animale.

Il existe quatre matières d'origine animale: l'ambre gris, la civette, le castoréum et le musc. L'utilisation de ces matières se perd au profit de leurs équivalents en matières synthétiques en raison de leur coût important. Dans les fragrances, ces essences animales permettent d'obtenir des accords et des tonalités inimitables.

L'ambre gris: cette substance provient des concrétions pathologiques formées dans l'intestin des cachalots et rejetées naturellement par l'organisme du mammifère. Appelée ambre, cette matière animale flotte à la surface des mers, plus particulièrement dans les eaux des Açores, de l'Antarctique et de l'Océan Indien et s'échoue sur les plages. Elle n'est utilisée qu'après avoir séché au soleil pendant plusieurs années.

L'ambre gris.

 

La civette: cet animal sauvage à longue moustache, au pelage gris jaunâtre taché de noir, originaire d'Éthiopie, est doté d'une poche située au niveau des glandes génitales dans laquelle une pâte molle de couleur jaune ou brunâtre est sécrétée. En élevage, on récupère tous les dix jours ces sécrétions par curetage.

 

Une civette.

Le castoréum: c'est une matière odorante piégée dans une paire de glandes internes du castor.

 

Un castor.

Le musc: Les chevrotins mâles, porte-musc, originaire d'Himalaya, de Sibérie, produisent cette substance appelée musc et contenue dans leur glandes abdominale. Avec une quarantaine de poches, on obtient près d'un kilo de cette substance remarquablement parfumée.

Représentation du Moyen Âge de la récupération du musc sur un chevrotain porte-musc.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site