C) Chimie organique

La chimie organique (chimie des composés du carbone: C, CO, CO2), envisagée comme science est presque entièrement une création du XIXesiècle.

 

Berzélius est le premier à avoir introduit le terme de chimie organique. L'expression apparaît en 1808 dans l'un de ses ouvrages, où il reprend le terme déjà employé en 1806 dans ses leçons sur la chimie des êtres vivants.

La chimie organique est apparue en 1828 lorsque Friedrich Wöhler synthétisa l'urée (présente dans l'urine), une molécule issue du monde animal à partir de cyanate d'ammonium, composé d'origine minérale. C'est cette découverte qui a permis de mettre fin au vitalisme. La théorie du vitalisme date des années 1600: il était impossible de synthétiser en laboratoire des substances organiques à partir de substances minérales sans une « force vitale » que seuls possèdent les organismes vivants. C'est par cette force d'essence divine que le monde vivant se différenciait du monde minéral.

Une matière organique a pu être synthétisée, en laboratoire, par Friedrich Wöhler: l'urée, en utilisant des substances minérales comme l'eau, le cyanate de plomb, de l'ammoniac. Il n'est donc pas nécessaire d'avoir une force vitale pour obtenir des produits synthétisés par des organismes vivants. Nous pouvions désormais créer par synthèse des molécules du monde vivant.

                            Friedrich Wölher

Marcelin Berthelot mit, lui aussi, fin à la théorie de la force vitale grâce à la synthèse d'un grand nombre de composés organiques existant dans les êtres vivants comme le méthanol, l'éthanol, l'éthylène, l'acétylène... Ce sont des solvants qui ont pu être utilisés pour l'extraction par solvants volatils. L'étude de la réaction d'estérification (synthèse d'un ester) est aussi menée par Barthelot. Le rôle des esters est essentiel dans la parfumerie à cause de son odeur florale ou fruitée.
Lavoisier fit l'analyse de plusieurs matières organiques. Son processus de combustion a permis de démontrer que les animaux et les végétaux étaient constitués de l'élément carbone, en plus de l'hydrogène, de l'oxygène et parfois même de soufre, d'azote et de phosphore. Il a voulu savoir comment la combinaison des éléments pouvaient former des composés organiques.

                            Antoine Lavoisier

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site